[…] Si l’art, pour faire vite, se nourrit de ce qui le dépasse et le graphisme de ce qu’il maîtrise […]