La guerre des mots est importante, ce sont des graines, elle ensemence nos imaginaires. Tâchons de privilégier les métaphores du vivant : le nid, la poussée, la croissance d’un enfant ou d’une plante, le tissage des hyphes d’un mycélium, l’éclatement en ombelle d’un collectif… Pour moi, dès qu’on place « anti- »« contre- »« dé- » devant un mot de l’ennemi, on fait mal le travail.

Alain Damasio https://reporterre.net/Alain-Damasio-Pour-le-deconfinement-je-reve-d-un-carnaval-des-fous-qui-renverse-nos-rois-de-pacotille

Pablo Picasso disait « Dans chaque enfant il y a un artiste, le problème est de savoir comment rester artiste en grandissant »

Les multiples exemples de réalisations qui reposent sur  la carte Arduino prouvent que les dimensions empiriques et appropriables de cet outil sont bien devenues une réalité. Arduino se présente sous les contours non formés d’une carte électronique détachée, détachable et connectable à tout type d’objets. Elle permet un montage et un démontage qui repose entièrement sur une « disponibilité », une relative indétermination dont la seule limite est l’imagination humaine. Si l’on suit Gilbert Simondon, l’objet technique devenu détachable peut être groupé avec d’autres objets techniques selon tel ou tel montage : le monde technique offre une disponibilité indéfinie de groupements et de connexions. Car il se produit une libération de la réalité humaine cristallisée en objet technique ;

construire un objet technique, c’est préparer une disponibilité

 

Un Design diffus Camille Bosqué

« Le monde est tellement ceinturé d’impossibles … Il faut de la patience et du taillant »

René Char – Braque

‘I’m allowing my subconscious to take over, so that I can free associate. You have to be in a state of play to design. If you’re not in a state of play, you can’t make anything.’   Paula Scher

Aujourd’hui je n’ai rien fait. Mais beaucoup de choses se sont faites en moi. Des oiseaux qui n’existent pas ont trouvé leur nid. Des ombres qui peut-être existent ont rencontré leur corps. Des paroles qui existent ont recouvré leur silence. Ne rien faire sauve parfois l’équilibre du monde, en obtenant que quelque chose aussi pèse sur le plateau vide de la balance.

« […] mais mon travail a un message précisément parce que je ne cherche pas à en avoir un  »

Andy Goldsworthy

Sénèque

La vie ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie.

Mais il est une expérience que, malgré tout ce qui les sépare, les scientifiques allemands détenus ce soir là à Farm Hall partagent avec leurs collègues américains : c’est d’avoir, selon l’expression si exacte d’Oppenheimer, « connu le péché ». Car la bombe est l’œuvre collective de tous les physiciens. Ils aimaient la pureté de la connaissance fondamentale, le ciel des idées. Ils méprisaient les conditions bassement utilitaires et travaillaient tous dans un domaine d’une inimaginable abstraction. Ils ont pourtant offert au monde l’outil de sa propre destruction.

Cela, c’est le péché, qui, comme chaque péché originel, prend ses racines dans l’innocence.

Jérôme Ferrari – Hiroshima – Nagasaki – 70 ans après  – Jeudi 6 août 2015

« 

L’artiste

est

un

ouvrier

assembleur

de rêves

« 

Gustave Moreau