Tout est toujours à remailler du monde

Tout est toujours à remailler du monde. Le paradis est épars, je le sais, C’est la tâche terrestre d’en reconnaître Les fleurs disséminées dans l’herbe pauvre,

Yves Bonnefoy, L’adieu, Ce qui fut sans lumière, Mercure de France, 1987

Yves Bonnefoy, L’adieu, Ce qui fut sans lumière, Mercure de France, 1987

Tout est toujours à remailler du monde

Tout est toujours à remailler du monde. Le paradis est épars, je le sais, C’est la tâche terrestre d’en reconnaître Les fleurs disséminées dans l’herbe pauvre,Yves Bonnefoy, L’adieu, Ce qui fut sans lumière, Mercure de France, 1987

Tout est toujours à remailler du monde

Tout est toujours à remailler du monde. Le paradis est épars, je le sais, C’est la tâche terrestre d’en reconnaître Les fleurs disséminées dans l’herbe pauvre,Yves Bonnefoy, L’adieu, Ce qui fut sans lumière, Mercure de France, 1987