La guerre des mots est importante, ce sont des graines, elle ensemence nos imaginaires. Tâchons de privilégier les métaphores du vivant : le nid, la poussée, la croissance d’un enfant ou d’une plante, le tissage des hyphes d’un mycélium, l’éclatement en ombelle d’un collectif… Pour moi, dès qu’on place « anti- »« contre- »« dé- » devant un mot de l’ennemi, on fait mal le travail.

Alain Damasio https://reporterre.net/Alain-Damasio-Pour-le-deconfinement-je-reve-d-un-carnaval-des-fous-qui-renverse-nos-rois-de-pacotille

le narcissisme tend vers l’unique, il n’y a qu’un seul reflet……

«  »Rien n’est vrai, tout est vivant »

Edouard Glissant . La terre, le feu, l’eau et les vents. Une anthologie de la poésie du Tout-Monde »

Le vrai défi pour nous n’est plus d’aller toujours plus loin, mais, ici, maintenant, de réapprendre à habiter et à aimer notre monde et nos propres corps.

F. X. Bellamy Time to philo

« La poésie [ l’art] offre une nouvelle image et de nouveaux rapports entre les mots et les choses, les choses et l’humain. Elle œuvre à créer et recréer le monde ».

Adonis Violence et Islam – Entretiens avec Houria Abdelouahed

Voir aussi les frontières du réel et de la réalité.